/ / /
Fabrice MAITRE
http://1.bp.blogspot.com/-LwBpwsFdss0/URwcxRPQryI/AAAAAAAAAjA/kdNF06Tbf3U/s1600/Fabrice+Maitre2.jpg
Après une solide formation musicale en obtenant plusieurs Diplômes d’Etudes Musicales et prix de conservatoire (piano, analyse, écriture, chant et musique de chambre), Fabrice MAITRE travaille d’abord comme pianiste accompagnateur. Il perfectionne ensuite ses études de chant et se consacre à l’art Lyrique. Il obtint le premier prix degré excellence du concours de musique et d’art dramatique Leopold Bellan à PARIS, puis il est admis au Centre de Musique Baroque de VERSAILLES où il se produit régulièrement à la Chapelle Royale du château de VERSAILLES lors des « jeudis musicaux », ainsi que dans les concerts organisés par le centre de en France et à l’étranger.

En 2011 il intègre la compagnie créée par Gabriel BACQUIER.
Parmi les différents lieux ou festivals dans lesquels Fabrice Maitre a chanté on peut notamment citer : les Chorégies d’Orange, le Festival de La Chaise-Dieu,  l’Opéra de Lyon, l’Opéra Royal du Château de Versailles, la Radio Flamande, le Festival d'Avignon, le Festival Musique en Tricastin …

A l’opéra il interprète les principaux rôles de MOZART : Tamino dhttp://2.bp.blogspot.com/_Ge5FesBfwaw/TTVmPipoRGI/AAAAAAAAAWk/qSRbaISmJcU/s1600/25764_1433052628009_1283701029_1229415_5849599_n.jpgans La flûe enchantée, Titus dans La Clémence de Titus, Don Ottavio dans Don Giovanni, Ferrando dans Cosi fan Tutte, mais aussi Le comte Almaviva dans le Barbier de Séville de ROSSINI, Théière, Petit vieillard, et La rainette dans L’enfant et les sortilèges de RAVEL, Edoardo dans La cambiale di matrimonio de ROSSINI, Peppe dans Rita de DONIZETTI. A l’opérette il est chez STRAUSS Johan Strauss junior dans Valses de Vienne au festival d’Aix les bains, chez OFFENBACH : Barbe Bleue dans Barbe Bleue, Paris dans La belle Hélène, Gardefeu et Le brésilien dans La vie Parisienne, Gustave dans Pomme d’Api, Larfaillou dans le Savetier et le financier, Guillot dans Le mariage aux Lanternes, mais aussi Gaston dans Les p’tites Michu de MESSAGER.http://4.bp.blogspot.com/_Ge5FesBfwaw/THvIM-yFk7I/AAAAAAAAAVA/QS2-4WbjhL0/s1600/RCL_0810.JPG

Doté d’une voix souple et agile, d’un timbre subtil et émouvant, il donne de nombreux récitals et est souvent sollicité dans l’oratorio. Il a notamment interprété La petite messe solennelle de ROSSINI (en direct de la Radio Flamande), la Passion de CALDARA (Festival de la Chaise Dieu – Dir Antonio Florio), Carmina Burana de ORFF, Le Messie de HAENDEL, le Stabat Mater de SCHUBERT, Paulus de MENDELSSOHN, Nisis Dominus de HAENDEL, Israël en Egypte de HAENDEL, Beatus Vir de VIVALDI, la 9ème Symphonie de BEETHOVEN, le Requiem et La messe du couronnement de MOZART, Le roi David de HONNEGER, la Messe Ste Cécile de GOUNOD, la Messa di Gloria de PUCCINI...

Gratifié d’une formation musicale et vocale très complète il étudie la direction de chœur et obtint le DIPLOME D’ETAT de direction d' ensembles vocaux. Il dirige le chœur de Billom Le Kiosque des chants, fonde le groupe de Gospel Amazing Singers qui se produit régulièrement dans tout l’hexagone, l’ensemble Da Camera consacré à la musique baroque, et l’ensemble vocal Viva Voce.
Il produit et écrit plusieurs spectacles (Les années folles, Le New Lyrique Boys Band, Feux partout, La Nixe de l'Etang) et crée la compagnie Accord Parfait.

Il se consacre également à la pédagogie du chant et obtint le DIPLOME D’ETAT de technique vocale.

Fabienne DELLA MONIQUA
Fabienne-copie-1
A 5 ans , Fabienne, mains sur les hanches, veut déjà se faire entendre dans les églises en chantant le plus fort. C'est donc en toute logique, quelques années plus tard, qu'elle commence à chanter dans une des chorales de PORT-GENTIL, sa ville natale; elle y chantera du gospel en anglais et dans différents dialectes gabonais. Encouragée par cette première expérience, elle intègre, plus tard, l'orchestre de son collège en tant que chanteuse lead; elle y interprète de la variété française et américaine, du zouk et des musiques africaines.


Mais Fabienne ne s'arrête pas là, elle veut progresser vocalement et s'intéresse aux chants lyriques. En 2000, elle quitte son pays, le GABON, pour attérir en AUVERGNE où elle passe le concours d'entrée au conservatoire régional de Clermont-Ferrand. Elle y passe 3 années à découvrir toutes ses possiblités vocales. Elle participe à différents spectacles musicaux comme "My fair lady" ou "West side story". Toujours assoifée de découvertes musicales, Fabienne décide de suivre une formation aux musiques actuelles au sein de l'AFMA à Clermont-Ferrand. Elle y découvre des artistes tels que Aretha Franklin, Stevee Wonder, Chaka Khan, James Brown et bien d'autres....

10Dotée d'un caractère pétillant et d'un charisme naturel, Fabienne se fait très vite remarquer par les meilleurs musiciens de la région dont Denis CLAVAIZOLLE (pianiste de Jean-Louis MURAT, Alain BASHUNG, ZAZ....) qui l'entraîne dans l'aventure du groupe "Hommage à PINK FLOYD" (tournée dans toute la France notamment à l'OLYMPIA) et dans la création du groupe "FAB FOUNDATION". Elle composera deux titres en langue myènè (dialecte gabonais) sur les six qui composent l'album du groupe....

 


Après cette formation, Fabienne est chanteuse lead dans différentes formations aussi bien dans le blues, le disco, le funk que le rock. Mais le gospel reste la musique qui la passionne; elle décide de se produire a capella lors des cérémonies religieuses durant lesquelles elle avoue partager un moment unique avec chaque famille qui la demande. En 2003, elle devient la chanteuse soliste du groupe de Gospel clermontois AMAZING SINGERS.


552822_10150953952823916_747240205_n.jpg
Fabienne a l'envie et le besoin de se renouveller chaque année. En 2007, elle compose des mélodies sur des contes gabonais pour une école de musique. "Mosaïque africaine" est un projet qu'elle partage avec Davy SLADEK (saxophoniste et compositeur) et qu'ils vont porter tous les deux dans la région. De là revient l'envie de composer, écrire des textes, raconter son quotidien de jeune femme en FRANCE.

En 2009, elle rencontre celui qui bouleversera sa vie, Yvan BULTEZ (musicien, chanteur et comedien) avec qui elle commencera la composition de ses chansons en dialecte myènè et en anglais. De l'humour de Yvan et de la sensibilité de Fabienne naît le duo "AKYA" sur un style pop world qui se produit sur différentes scènes locales en attendant d'enregistrer leur premier album.


En 2012, elle fait les choeurs dans l'album de Stephan RIZON (gagnant de THE VOICE 1) et devient sa choriste sur scène en 2013. De cette rencontre, naîtront encore de nouvelles envies artistiques car Fabienne est toujours avide d'aventures musicales....

 

 


Christophe DE BIASE

Christophe De Biase

Après des études de piano et un cursus de musicologie à la Faculté de Lyon, Christophe DE BIASE débute le chant auprès de Dominique MERLE.Il entre ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Madame Françoise POLLET où, après quatre années d’étude, il obtient son Prix en 2004.

 

En novembre 2002, Christophe DE BIASE se présente au Concours International de Chant de Mâcon où il obtient le 3è Prix de Mélodie.

Durant sa formation, Christophe DE BIASE travaille autant la musique baroque, la musique sacrée, la mélodie française, le lied, le bel canto que la musique contemporaine. Il suit les master classes d’Udo REINHMAN, Peter HARVEY, François LEROUX, Michel VERCHAEVE, Laura SARTI, Raina KAIBAWANSKA... Dans le cadre des Scènes Lyriques, il interprète les rôles de Guglielmo dans «Cosi fan tutte» de Mozart, Dimitri dans «Music shop» de Wargo et Charlot dans «Angélique» de Ibert. Ce jeune baryton, parfaitement bilingue en Italien (Anglais et Allemand universitaires), se produit, aujourd’hui, en récital, concert, oratorio et dans les différentes structures nationales et internationales accueillant les chanteurs qui débutent une carrière professionnelle. Avec l’Opéra-Studio de Genève, il interprète le rôle de Ming Ming dans «Lili-Tsee» de Franz Curti en version concert au Victoria Hall de Genève et sous la direction musicale de Jean-Marie CURTI.

En juin 2006, il intègre l’European Opera Centre de Liverpool sous la présidence de Kent NAGANO.

Après deux mois de formation, il chante les rôles de l’Horloge et du Chat dans «L’Enfant et les sortilèges» de Ravel au Théâtre National de Liverpool, sous la direction musicale et scénique de Laurent PILLOT et Bernard ROZET. Avec l’Atelier des Musiciens du Louvre de Grenoble et sous la direction musicale et scénique de Mirella GIARDELLI, il interprète, en 2006 et 2007, les rôles de Jupiter et Cithéron dans Le jeu de la grenouille, spectacle autour de «Platée» de Rameau et Gugielmo dans une adaptation de «Cosi fan tutte» de Mozart à la Salle Messiaen de Grenoble.

 

 


Olivier NAVEAU

Olivier Naveau

Après une maîtrise de psychologie à l'Université de Tours, Olivier Naveau entre au CRR de Rennes où il obtient à l'unanimité une médaille d'or de chant en 1998. Très vite, il se voit confier des petits rôles à l'Opéra de Rennes dans "Dialogues des Carmélites" de Poulenc, "Ariane à Naxos" de Strauss, "Let's make an opera" de Britten ou "La Traviata de Verdi"

 

A Rennes, il participe aussi à la création d'un opéra de Vincent Bouchot : "Chemin faisant". A l'Opéra de Nantes, il interprète les rôles de Candy dans "Des souris et des hommes" de Floyd, Augias dans "Les travaux d'Hercule" de Claude Terrasse, Prosper Aubertin dans "O mon bel inconnu" de Sacha Guitry et Reynaldo Hahn. A l'Opéra de Lyon, il est l'évêque de Lima dans "Le carrosse du Saint-Sacrement" de Henri Busser. A l'Opéra de Nice, il chante dans "Ariane à Naxos". A Irigny, il interprète le commandant Gerville dans "Coup de roulis" de Messager, Don Pedro de Hinoyosa dans "La Périchole" d'Offenbach. A Colmar, il chante pour la première fois Leporello dans "Don Giovanni". En juin 2005, il fait ses débuts à l'Opéra de Saint-Etienne dans Tosca "Angelotti".

Il chante aussi régulièrement des oratorios ("Le diable boiteux" de Jean Françaix, "Le vin herbé" de Frank Martin) et des messes ("Petite Messe solennelle" de Rossini, "Missa di gloria" de Puccini, "Stabat Mater" de Schubert... ).

 

A Lyon, il participe aux productions et aux tournées des solistes de Lyon-Bernard Tetu. On a pu notamment l'entendre dans "La Traviata" à l'Opéra national de Bordeaux et à l'Opéra de Metz, dans "La Flûte enchantée", "L'Enlèvement au sérail" et "Carmen" à l'Esplanade de Saint-Etienne. Il s'est produit également à Liverpool dans "L'Enfant et les sortilèges" de Ravel.

 


 


Olivier HERNANDEZ

Olivier Hernandez

          Olivier Hernandez se forme à Paris, au Royal College of Music de Londres et au CNSM de Lyon

 

En 2008-2009, on l’entend à l’Opéra de Rennes dans "O mon bel inconnu" de Reynaldo Hahn (Lalumette), "La Chatte métamorphosée en femme" d’Offenbach (Guido), avec les Solistes de Lyon de Bernard Tétu "La petite messe solennelle" de Rossini.

 

Avec la Compagnie des Brigands, il interprète Gloria - Cassis dans "Les Brigands" d’Offenbach, Pitoi dans "La Cour du Roi Pétaud" de Léo Delibes, l’évangéliste dans la "Passion selon saint Jean" de Jean-Sébastien Bach à la Cathédrale d’Albi.

 

 

 

Christophe CRAPEZ

 

Christophe Crapez

Le ténor Christope Crapez commence par étudier le violon avant de se tourner vers le chant lyrique. Il étudie avec René Bianco puis intègre la classe de Mady Mesplé au CNR de St-Maur-des-Fossés, où il obtient une Médaille d'or et un premier prix de perfectionnement à l'unanimité.


Animé par un insatiable appétit musical et une grande curiosité, il aborde une grande diversité d'ouvrages : pas moins d'une centaine de prises de rôles depuis ses débuts en 1996. Parmi ces très nombreuses productions, citons "Manon" de Massenet (Guillot, Avignon), "Zémir et Azor" de Grétry (Azor, opéra royal de Wallonie), "Les Amours de Ragonde" de Mouret (Ragonde) à l'opéra royal de Versailles.

 

Interprète privilégié d'Offenbach, dont il a abordé plus d'une vingtaine d'oeuvres, il est notamment le docteur Ox dans la production éponyme de la compagnie Les Brigands.

 

Passionné par la musique du XXe siècle, il crée en France l'intégrale des "Canticles" de Britten et interprète des oeuvres comme "Le Journal d'un disparu" de Janacek, "Noces et Renard" de Stravinsky ou encore "Micromégas" de Paul Méfano avec 2E2M (enregistré au studio de Radio France et sorti en CD).


Privilégiant la création, il est l'interlocuteur de nombreux compositeurs parmi lesquels François Bou, Laurent Petitgirard, Betsy Jolas, André Serre-Milan, Pierre Thilloy, Olivier Penard, Denis Chouillet, Tom Johnson, Vincent Bouchot, Oscar Strasnoy, Suzanne Giraud et Patrice Burgand, qui trouvent en lui un interprète inventif, musicien et polymorphe.


Il se produit également régulièrement dans des récitals de mélodie française, notamment à l'Académie Francis-Poulenc. Très engagé dans l'exploration du répertoire, il est conseiller artistique auprès de la maison de disques Maguelone, pour laquelle il participe à de nombreux enregistrements permettant de redécouvrir Sylvio Lazzari, Daniel Lesur, André Jolivet, Louis Aubert ou Ambroise Thomas. Il est également conseiller artistique, auprès de la Péniche opéra et du festival Musica Nigella.


 

 

 

Guillaume PAIRE

Guillaume Paire

 

Guillaume Paire étudie la philosophie puis se forme à  la Haute Ecole de Musique de Genève. Il se perfectionne ensuite auprès de Sherman Lowe à Venise.

Ses débuts à l’opéra se font dans les rôles de Rodomonte dans "Orlando Paladino" de Haydn à Genève, Ben dans "The Telephone ou l’Amour à trois" de Menotti, ainsi que Mercurio dans "L’Incoronazione di Poppea" de Monteverdi lors du Festival d’Ambronay. Il travaille avec des metteurs en scène tels que Stephan Grögler, Jérôme Savary, Pierre-André Gamba, Friedrich Meyer-Ortel ainsi que François de Carpentries et Karine Van Herke.

Membre de la troupe de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie depuis 2010, il est Papageno dans "Die Zauberflöte" de Mozart dans la mise en scène de William Kentridge, le Maire dans "Jenufa" de Janacek, puis crée les rôles de M. Bourton et le Directeur dans "L’homme qui s’efface". Il est également l’Impresario dans "Viva la mamma" de Donizetti.

 
En concert, accompagné par l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, il interprète les Airs de concert de Mozart ainsi que "das Weihnachts-Oratorium" de Bach. Il chante également "La Messe en ut RV 427" de Mozart à Genève et "Le Requiem" de Fauré à Saint-Etienne. Il chante ainsi sous la direction de chefs d’orchestre tels que Leonardo Garcia Alarcon, Sébastien Rouland, Andris Poga, Philippe Hui, Oswald Sallaberger ou encore Federico Santi.

En 2012, Guillaume Paire était le Baron Douphole dans "La Traviata" à l’Opéra de Rouen et l’Opéra Royal de Versailles. Il a ensuite participé à un récital d’airs d’Offenbach avec l’orchestre de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie sous la direction de Jean-Pierre Haeck en tournée en Russie puis à l’Opéra de Vichy. Il a donné enfin un récital d’airs de Mozart accompagné par l’Orchestre des Nations Unies à Genève et Lausanne.

En 2013, Il est à l’affiche de "L’Ambassadrice d’Auber" (rôle de Fortunatus) à l’Alhambra à Paris puis assure la reprise de "Viva la mamma" de Donizetti au théâtre de Poissy. Il participera à l’académie du festival d’Aix en provence pour "Les Mamelles de Tirésias" de Poulenc, dans le rôle du gendarme, production reprise à La Monnaie de Bruxelles en janvier 2014.

 

Il rejoind la Compagnie Les Brigands avec laquelle il participe à "La Grande Duchesse de Gerolstein" d’Offenbach en tournée en France puis en résidence au Théâtre de l’Athénée à Paris. Il est enfin Jupiter dans "Orphée aux Enfers" d’Offenbach au Théâtre de Lille en février 2014.

 

 

 

François ROLLIN

François Rollin

 

François Rollin est un humoriste, acteur et scénariste français.

 

D'abord journaliste au Monde, puis chroniqueur dans les revues Vu de gauche et Fluide glacial, il acquiert une véritable notoriété grâce à la série télévisée Palace. Il y participera avec une bande de « farfelus » composée, entre autres, des dessinateurs de bandes dessinées Gébé, Topor, Willem et Wolinski, à laquelle il faut ajouter Jean-Marie Gourio des Guignols de l'info, François Morel, Jean-Michel Ribes et Jean-Luc Trotignon.

Il y forge son personnage de professeur Rollin avec lequel il va multiplier les apparitions sur scène ou sur le petit écran.

Il participe également aux scénarios des Guignols de l'info. On lui doit notamment la fameuse boîte à coucou de Johnny.

Il est l’auteur des textes de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Albertville de 1992.

On l'entend également à la radio dans des émissions humoristiques sur France Inter, Europe 2 ou France Culture (L'Œil du larynx jusqu'en juillet 2011, puis Pain de campagne, chronique de l'élection présidentielle de 2012).

Une de ses grandes compositions est Vertiges, un poème de huit lignes sur lequel il brode un sketch. Ce sketch servira de base à l'épisode Le Discours, de la série Kaamelott (livre IV), dans lequel, interprétant le rôle du roi Loth d'Orcanie, il lit un discours de politique militaire, mais ne le finit jamais car il s'interrompt sans arrêt pour critiquer son contenu.

De septembre 2005 à juin 2006, il présente les FMR de Rollin à l'Européen. Il y joue une série de dix spectacles uniques et inédits souvent accompagné par des invités tels que Ramzy Bédia, Emmanuel Depoix et d'autres.

Il réalise un duo avec Édouard Baer pour la présentation du happening théâtral Le Grand Mezze, et sous la direction duquel il a tourné dans La Bostella et Akoibon.

Il est le secrétaire général de l'association Vive Darry dont l'objet est l'attribution annuelle du prix Darry Cowl, récompense honorant un talent humoristique pluridisciplinaire.

En 2009, il joue son célèbre spectacle Colères à L'Olympia.

Entre octobre 2011 et février 2012, il coprésente avec Vinvin Le Grand Webzé, une émission mensuelle diffusée en direct sur France 5 et sur le web1.

En 2012, répondant à une commande du Festival de l'Epau, il écrit de nouveaux textes pour Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns qui sont créés le 31 mai 2012.

 

 

 

Davy SLADEK

Davy Sladek

 

Musicien improvisateur, multi-instrumentiste (saxophones, flûte, clarinettes, EWI), arrangeur, compositeur, pédagogue et formateur, Davy Sladek est avant tout un artiste éclectique friand de multiples expériences.

 

De formation classique (médaille d’or en saxophone), il étudie au CNR de Boulogne Billancourt dans les cours de Jean-Michel Goury (saxophone) et de Naji Hakim (Analyse). En 1999, il obtient avec l’  « Agogia Sax Quartet » le 3ème prix d’interprétation au Concours International de Musique de Chambre Contemporaine Krzysztof Penderecki (Pologne). Puis, à l’ENM de Villeurbanne, il complète ses acquis dans le domaine du jazz, de l’harmonie, de l’arrangement et de l’improvisation.


Depuis 2002, il a collaboré à de nombreux projets dont : « Hommage à PINK FLOYD » (2002/2006) avec lequel il se produit notamment à L’Olympia, L’Omnibus, La Traverse, La Coopérative de Mai ; « FAB FOUNDATION » (2005/2007) collectif funk de 10 musiciens avec qui il enregistre l’album « GURU » ; Le « Quartet Maulus » (2006/2009) enregistrements de 2 albums « Mon cœur- Signore FDG » et « Maulus en Liberté » (Beat records) ; Orchestre d’Auvergne (2006) et Sac à Pulse (remplacement depuis 2010) orchestre jazz New Orleans.

 

Depuis 2007, il participe à de nombreux projets et se produit dans de nombreux festivals dont : PG Project (septet de création jazz), BrinTzig (musiques tziganes), Mojo Brass Band (quartet jazz/funk), Mère Grand & The Sound Avengers (Musiques de génériques TV 70’s), Paris/Sladek Duo (musiques contemporaine et improvisation), MP3YAPA (trio jazz) et l’Opéra de Quat’ Sous au Théâtre de Sartrouville (direction L.Frechuret/S.Jean).

 

Il enseigne le saxophone, le jazz et l’improvisation au sein de l’EMM de Chamalières ainsi que dans divers stages et formations.

 

 

 

Frédéric PHELUT

Frederic Phelut

  Frédéric commence l’apprentissage de l’accordéon dès l’âge de 10 ans à Brioude (43) en 1991.


En 1995, un trio de musique régionale est fondé par le jeune accordéoniste avec son frère Sébastien à la batterie et sa sœur Laura au chant ; ce projet se transforme en orchestre de variété musette : les trois jeunes musiciens animent des bals populaires dans 15 départements jusqu’à 2002.

Cette première expérience musicale conduit Frédéric à entamer un cursus musical au Conservatoire de Clermont-Ferrand.

A cette époque, Frédéric rencontre Jean-Charles MALBEC (musicien du célèbre Cabaret Russe Parisien LE RASPOUTINE) ; c’est le début d’un travail d’écriture de chansons françaises (Frédéric écrit les paroles et Jean-Charles compose les musiques) ; les morceaux sont interprétés par le quartet SAPERLIPOPETTE.

En 2006, Frédéric découvre aussi le monde de l’opérette : il est chanteur-comédien dans  « LES SALTINBANQUES » de Louis Ganne ; il décide alors d’étudier l’art lyrique en suivant régulièrement des cours et master class de technique vocale.

Il commence également des cours de piano, d’analyse et d’écriture de musique classique.

Ces enseignements lui permettent de chanter dans divers projets comme « FEUX PARTOUT » d’après OFFENBACH ou encore des œuvres sacrées (VIVALDI, MOZART, TELEMANN,…) avec plusieurs ensembles vocaux.

En parallèle, depuis 2008, il travaille le jeu théâtral dans des ateliers autour de pièces de SOPHOCLE, MOLIERE, MARIVAUX, ANOUILH, COCTEAU, FOISSY pour être à la fois un pied dans la comédie et l’autre dans la musique …

C’est en 2011 qu’il crée le projet Kélidone avec la pianiste Carine BRUNEL et le contrebassiste Olivier GUILLAUME ; ce trio interprète des chansons piquantes de Frédéric PHELUT et Jean-Charles MALBEC.

Partager cette page

Accord Parfait

  • : Compagnie Accord Parfait
  • Compagnie Accord Parfait
  • : La compagnie Accord Parfait a pour but la production et la création de spectacles lyriques sous des formes condensées et originales. De l'opéra-féerie au vaudeville musical, un point d'honneur est mis à rendre ce genre accessible au plus grand nombre, auprès des néophytes comme des mélomanes avertis. La compagnie propose régulièrement des productions ayant comme dénominateur commun le chant : opéra, récital lyrique, création contemporaine, opérette, humour musical, gospel...
  • Contact